juillet 05, 2013

Carnet de route : Kobe et Osaka (Japon)

La dernière fois j'ai commencé à vous relater mon voyage au Japon en vous parlant un peu de la ville d'Hiroshima. Aujourd'hui, je vais vous parler de Kobe et Osaka puisque j'ai eu la chance de passer une journée et une nuit là bas.

Nous sommes donc partis d'Hiroshima en direction d'Osaka, cependant nous ne pouvions pas faire ce trajet sans nous arrêter à Kobe (qui est sur le chemin puisqu'elle se situe à 15 minutes d'Osaka en train).

manger du bœuf de Kobe au Japon

En effet, la ville de Kobe est réputée pour son bœuf, ainsi nous sommes partis à la recherche d'un restaurant qui proposait du bœuf de Kobe (appelé aussi Wagyu) dans son menu, et nous avons eu la chance d'en trouver un juste à côté de la gare ! Je suis très difficile concernant la nourriture, et j'aime notamment très peu de viandes. Mais je dois avouer que je suis tombée sous le charme du bœuf de Kobe qui est une viande très tendre ! Cela résulte notamment du fait que ces vaches bénéficient d'un traitement spécial, comme des massages, d'ajouts de bière à leur eau, ou encore de l'écoute de musique classique...

manger du bœuf de Kobe au Japon

Nous avions pris un menu pour le déjeuner donc nous avons pu déguster d'autres petits plats comme une délicieuse soupe, de la salade, des légumes et du riz (ainsi qu'un sorbet au citron histoire de bien digérer le tout hihi). Tout cela fut cuisiné bien sûr devant nous !

manger du bœuf de Kobe au Japon
manger du bœuf de Kobe au Japon
manger du bœuf de Kobe au Japon

Dés la fin du déjeuner, nous avons récupéré notre valise et repris le train direction Osaka (qui est la troisième plus grande ville du Japon). Dés notre arrivée, Osaka ne m'a pas fait une très bonne impression : c'est une immense mégalopole très moderne et très industrialisée, donc je ne suis pas tombée sous le charme de cette ville. De plus (heureusement ce fut la seule fois de tout notre séjour où nous avons rencontré ce problème), le personnel de la gare n'a pas voulu nous aider avec le fauteuil roulant et notre grosse valise (mon frère poussant déjà mon fauteuil, il ne pouvait bien sûr pas tirer la valise en même temps, et même si je faisais mon possible pour la porter sur mes genoux, elle était quand même très lourde) donc cette petite mésaventure nous a laissé un goût amer...

Le temps de s'enregistrer à l'hôtel (nous sommes restés une nuit à l'hôtel Il Grande Umeda) et de déposer notre valise, il était déjà 15h. Nous avons décidé de visiter l'attraction principale d'Osaka : l'aquarium Kaiyukan (qui est l'un des plus grands aquariums du monde).

aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon

Cet aquarium abrite un réservoir de 5 400 m³ et une collection d'environ 580 espèces aquatiques. On peut notamment y voir un requin baleine, un énorme poisson-lune, des loutres de mer, des manchots royaux, des dauphins, des méduses, des crabes-araignées géants... Nous avons même eu le droit de caresser des raies (je parle du poisson hein, je préfère préciser au cas où hihi) !! Bref, nous avons passé un très agréable moment dans cet aquarium dans lequel nous avons pu voir de magnifiques espèces !

aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
La tête de ce poisson nous a fait mourir de rire !
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
Il a tout de même une dégaine assez drôle avec ses épis et son blond décoloré
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
aquarium Kaiyukan à Osaka Japon
Une raie très câline hihi

Le soir nous sommes partis à la recherche d'un restaurant qui proposait des okonomiyaki (qui est l'une des spécialités culinaires d'Osaka). Pour ceux qui ne connaissent pas, l'okonomiyaki est une sorte de crêpe japonaise dans laquelle on peut mettre de nombreux ingrédients (porc, crevettes, fromage, œuf, bœuf, thon, kimchi...). Pour les nostalgiques des dessins animés du Club Dorothée (ou de la 5), l'okonomiyaki était la spécialité du restaurant du père de Lucile dans le dessin animé Lucile, Amour et Rock'n'Roll (et le père de Lucile en cuisinait souvent au petit Benjamin et à Roméo).

Lucile, Amour et Rock'n'Roll
Le père de Lucile en train de cuisiner un okonomiyaki

Au bout d'une bonne demi heure nous avons finalement trouvé un restaurant, et ce qui nous a surpris (car nous avions eu malheureusement un mauvais à priori des habitants de cette ville) c'est que nous sommes tombés sur deux adorables japonaises qui étaient en afterwork et qui ont commencé à entamer une discussion avec nous (elles parlaient bien anglais - c'est si rare au Japon). Elles étaient vraiment très gentilles et curieuses de savoir ce que nous avions déjà visité et de connaitre notre avis sur le Japon. Elles connaissaient un peu Paris (puisqu'elles ont eu l'occasion d'y aller, mais séparément), ainsi elles nous ont raconté quelques anecdotes (et en ont profité pour prononcer quelques mots en français). Elles nous ont même offert des petits amuse gueules pour nous faire goûter la cuisine locale (à base de poisson et de poulet). Ainsi notre aventure à Osaka s'est vraiment bien terminée ! De plus, j'ai vraiment aimé l'okonomiyaki (c'est la première fois que j'en mangeais) !

okonomiyaki spécialité culinaire d'Osaka
Les délicieux amuse gueules que les japonaises nous ont offerts
okonomiyaki spécialité culinaire d'Osaka
Mon okonomiyaki
okonomiyaki spécialité culinaire d'Osaka

Si vous vous rendez un jour à Osaka et que vous souhaitez faire d'autres visites, vous pouvez également visiter le château d'Osaka ou encore vous rendre à Universal Studios. Mais il n'y a finalement pas tant de choses à voir, je pense que deux jours suffisent largement pour visiter cette ville !

1 commentaire:

  1. PIERROT VAGABOND ET LES CONTRETEMPS

    Ici Pierrot Rochette
    vagabond céleste du Québec, Canada

    Merci à Michel Claveau, Pierre Angers, Monique Desroches, Fabienne Desroches, Roselyne Lebel avec qui , par notre groupe de folk song LES CONTRETEMPS, j'ai pu vivre une jeunesse INOUBLIABLE faite d'amitiés fusionnées par un rêve passionnant, qui nous émerveille encore 44 ans plus tard:))).

    Oui, en 1969 les Contretemps ont remporté le championnat nord-américain des groupes de folk-song, ce qui leur a permis de représenter le Canada à l'exposition d'Osaka au Japon en 1970.

    Voilà ce que j'avais le goût de vous partager en lisant votre blogue si sympathique:)))

    On peut trouver trace de nos moments magiques au Japon sur

    www.patrimoinepq.blogspot.ca/2008/07/les-contretemps-ch-fret-1972-trans-html

    ou pour simplifier

    Google
    Monique Desroches, les Contretemps:)))

    Pierrot
    vagabond céleste

    www.enracontantpierrot.blogspot.com
    www.reveursequitables.com

    RépondreSupprimer