novembre 04, 2015

A la découverte du Freedrom Trail de Boston

Le Freedom Trail (« chemin de la Liberté ») est une ligne rouge qui permet aux touristes de suivre un circuit pour découvrir les 16 principaux monuments et hauts-lieux de la ville de Boston en rapport avec la Révolution Américaine, sur environ 4 kilomètres (2.5 miles). En réalité, les 2 derniers monuments qui se trouvent au bout du Freedom Trail sont à Charlestown, ville voisine de Boston.

Freedrom Trail de Boston
Freedrom Trail de Boston

Puisque je suis restée quelques jours à Boston, je me suis promenée le long de ce Freedom Trail qui relie des lieux importants de l'histoire américaine. Un peu d'histoire ne fait de mal à personne.


1 - Boston Common : le Boston Common est le plus ancien jardin public (datant de 1830) de la ville de Boston et même des États-Unis. Simple pâture communale à sa création en 1634, ce vaste espace servira au fil des ans de lieu de pendaisons jusqu'en 1817 et temporairement de campement pour l'armée britannique (avant la Révolution). Il est bordé par les rues Tremont, Beacon, et Charles.

Boston Common
Boston Common
Boston Common
Boston Common

2 - Massachusetts State House : la Massachusetts State House est le siège du gouvernement de l'État du Massachusetts. Le bâtiment se trouve dans le quartier de Beacon Hill et abrite les services du gouverneur et de l'assemblée du Massachusetts. Il fut dessiné par l'architecte bostonien Charles Bulfinch afin de remplacer la Old State House. Sa construction fut achevée le 11 janvier 1798. Il fut plusieurs fois agrandi et réaménagé par la suite. Son architecture se distingue par l'utilisation de la brique et par un dôme doré. L'édifice fut rénové en 2001 et 2002.

Massachusetts State House
Massachusetts State House

3 - Park Street Church : la Park Street Church est une église congrégationaliste, située au coin de Tremont Street et de Park Street. Elle fut fondée en 1809 par des membres de la Old South Meeting House et dessinée par l'architecte Peter Banner. William Lloyd Garrison y tint son premier discours contre l'esclavage en 1829.

Park Street Church
Park Street Church

4 - Granary Burying Ground : créé en 1660, le Granary Burying Ground est le troisième plus vieux cimetière de la ville de Boston. Il est situé dans la Tremon Street. Plusieurs personnalités de la guerre d'indépendance des États-Unis y reposent : Samuel Adams (1722-1803), John Hancock (1737-1793), Paul Revere (1735-1818), ainsi que trois signataires de la Déclaration d'indépendance des États-Unis et les cinq victimes du « massacre de Boston ». Ce cimetière contient environ 2 345 tombes, bien que l'on estime que 5 000 personnes soient enterrées dans ce cimetière. Chaque tombe contient à peu près 20 corps ; la Infant Tomb contient à elle-seule 400 bébés. En effet, à l'époque, les pierres tombales étaient onéreuses et il était commun de mettre plusieurs membres d'une même famille en dessous d'une même pierre. L'obélisque marque la tombe des parents de Benjamin Franklin.

Granary Burying Ground
Granary Burying Ground
Granary Burying Ground
Granary Burying Ground
Granary Burying Ground

5 - King's Chapel : la King's Chapel est une église unitarienne de Boston. Le premier édifice fut construit en 1688 et était en bois. Elle fut construite sur un cimetière car les puritains de Boston ne voulaient pas vendre un terrain pour ériger une église anglicane. L'église actuelle fut construite en pierre entre 1749 et 1754. La cloche actuelle a été fondue en Angleterre et montée en 1772. En 1785, la King's Chapel a quitté l'église anglicane et est devenue la première église unitarienne aux États-Unis. Son cimetière (Burying Ground) s'avère être le plus ancien de la ville de Boston.

King's Chapel
King's Chapel
King's Chapel

6 - Old City Hall : au n°45 de School Street se situe l'ancienne mairie de Boston construite en 1865 dans le style Second Empire, la statue de Benjamin Franklin ainsi qu'un âne en bronze - allusion satirique au Parti démocrate.

Old City Hall Boston
Old City Hall Boston
Old City Hall Boston

7 - Old South Meeting House : la Old South Meeting House est une église édifiée en 1729 à Boston. Elle servit aussi de lieu de réunion dans les années 1770, notamment après le massacre de Boston. C'est ici que s'amorça la Boston Tea Party (du 16 décembre 1773). Elle fut presque entièrement détruite dans l'incendie de 1872 et l'on dut construire une nouvelle église (Old South Church).


8 - Old State House : l'Old State House (ou ancien capitole) est un bâtiment historique situé à l'intersection des rues Washington et State à Boston. Construit en 1713 sur l'emplacement d'une maison d'aristocrate qui avait brûlé en 1711, il s'agit du plus ancien bâtiment public de la ville encore debout.

Old State House Boston
Old State House Boston
Old State House Boston
Old State House Boston

Le bâtiment hébergeait à l'origine une « bourse marchande » au rez-de-chaussée, et un entrepôt au sous-sol loué entre autres par John Hancock. Au premier étage, la partie est abritait la chambre du conseil du gouverneur royal, et la partie ouest les chambres des cours du comté de Suffolk, ainsi que la cour suprême de justice du Massachusetts. La partie centrale servait de lieu de réunion à l'Assemblée de l'État. En 1761, le discours de James Otis à propos de son refus pour la légalisation des mandats de perquisition fut l'un des évènements qui débouchèrent sur la Révolution américaine. Le 18 juillet 1776, la Déclaration d'indépendance des États-Unis, en vigueur depuis le 4 juillet, est publiquement lue depuis le balcon devant une foule jubilatoire. Après la Révolution américaine, le bâtiment sert de siège au gouvernement du Massachusetts avant son déménagement au capitole actuel en 1798. Entre 1830 et 1841, il héberge la mairie de Boston avant d'être converti en établissement à but commercial. Maintenant, le bâtiment renferme un musée. La Déclaration d'indépendance des États-Unis y est toujours lue à haute voix chaque 4 juillet.

Old State House Boston

9 - Site du massacre de Boston : le massacre de Boston du 5 mars 1770 est un épisode de l'opposition entre les colonies britanniques en Amérique du Nord et la Grande-Bretagne pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle, qui aboutira en 1775 à la Révolution américaine et à la guerre d'indépendance. Cinq personnes trouvent la mort dans ce massacre.

Site du massacre de Boston
Site du massacre de Boston

10 - Faneuil Hall : le Faneuil Hall, situé dans le quartier de Government Center, non loin du front de mer à Boston, servait de marché et de salle de réunion depuis 1742. Samuel Adams et James Otis y prononcèrent plusieurs discours. Il se trouve juste à côté du Quincy Market. Un premier bâtiment est construit par John Smibert entre 1740 et 1742 en prenant modèle sur les marchés anglais de l'époque, avec un rez-de-chaussée ouvert comme lieu du marché, et une salle de réunion au-dessus. La girouette en forme de sauterelle sur le toit devient un symbole de la ville. Elle servait de Shibboleth pendant la période révolutionnaire. Quand un suspect était arrêté, il devait dire ce qui se trouvait sur le toit du marché. S'il répondait correctement, il était libéré, s'il ne savait pas, il était un espion anglais. Le bâtiment brûla en 1761 et fut reconstruit l'année suivante. En 1775, pendant l'occupation britannique de la ville, il servit de théâtre.

Faneuil Hall

11 - Quincy Market : Quincy Market est un bâtiment historique abritant les anciennes halles de la ville de Boston. Il fut construit entre 1824 et 1826 et baptisé en l'honneur du maire Josiah Quincy III.  Chaque année, plus de 15 millions de personnes le fréquentent, en faisant ainsi l'un des endroits les plus animés de Boston. On y trouve une aire de restauration (nombreux restaurants dont l'ensemble offre des cuisines très variées).

Quincy Market

Quand Boston fut incorporée en tant que cité en 1822, les besoins en lieux consacrés au commerce augmentèrent rapidement. Pour prévoir cette expansion qui allait dépasser la capacité d'accueil du Faneuil Hall, on construisit alors le Quincy Market comme un pavillon intérieur pour les étals des vendeurs. Dessiné par Alexander Parris, il est construit immédiatement à l'est du Faneuil Hall qui, à cette époque, était sur le front de mer. Ainsi, Quincy Market était au bord du quai de la ville. Pour agrandir l'espace autour du marché et gérer le problème grandissant des décharges, une partie du port fut comblée par des déchets. La croissance commerciale engendrée par le nouveau marché a conduit à la reconstruction ou l'ajout de six nouvelles rues.

Quincy Market

12 - Maison de Paul Revere : Paul Revere (janvier 1735 - mai 1818) était un orfèvre américain, patriote de la Révolution américaine. Immortalisé pour ses gestes héroïques lors de la bataille de Lexington et Concord, il est connu pour sa course à cheval dans la nuit du 18 avril 1775, la « Midnight Ride » (après la Tea Party, les troupes britanniques de Boston partirent arrêter John Hancock et Samuel Adams, réfugiés à Lexington et Concord, et saisir les dépôts d'armes qui s'y trouvaient. Paul Revere chevaucha toute la nuit pour les alerter). Paul Revere acheta cette maison en 1770.

Maison de Paul Revere
Maison de Paul Revere

13 - Old North Church : la Old North Church est la plus vieille église de Boston et est un site National. Elle fut construite en 1723, en s'inspirant des œuvres de Christopher Wren, un architecte anglais, responsable de la reconstruction de Londres après le grand incendie de 1666. C'est en haut de son clocher que Paul Revere fit allumer deux lanternes pour prévenir Charlestown de l'arrivée des Britanniques par la mer.

Old North Church
Old North Church
Old North Church

14 - Copp's Hill Burying Ground : en haut de Hull Street se trouve le deuxième plus ancien cimetière de Boston, remarquable pour son point de vue sur le port.


15 - Bunker Hill : le monument de Bunker Hill sur les lieux de la bataille est un obélisque de 67,3 m de haut. Il y a également une statue de Prescott dans la fameuse pose le montrant calmant ses « fermiers ». Le « Bunker Hill Day » commémorant la bataille (première grande bataille - perdue - de la Révolution) est un jour férié légal dans le comté de Suffolk (Massachusetts). Le 17 juin 1775, emmenés par William Prescott, 1 500 colons, majoritairement des "fermiers", firent face héroïquement à 2 600 soldats britanniques appuyés par leur flotte de blocus. Ne me demandez pas comment on s'est débrouillé, mais même en suivant la Freedom Trail, on a réussi à louper ce monument...

Bunker Hill Boston

16 - USS Constitution : l'USS Constitution est une frégate en bois à trois-mâts de l'United States Navy. Baptisée par le président George Washington d'après la Constitution des États-Unis, elle est le plus vieux navire de guerre encore à flot dans le monde. Lancée en 1797, la Constitution était l'une des six frégates originelles de l'United States Navy autorisées par le Naval Act de 1794 et la troisième à être construite. L'architecte naval Joshua Humphreys conçut les frégates pour qu'elles soient les navires capitaux de la jeune marine américaine et la Constitution et ses sister-ships étaient donc plus grands et mieux armées que les frégates standards de l'époque. Construite à Boston dans le chantier naval d'Edmund Hartt, elle eut pour premières missions de fournir une protection pour les navires marchands américains lors de la Quasi-guerre avec la France et de lutter contre les pirates durant la guerre de Tripoli. Elle se distingua lors de la guerre anglo-américaine de 1812 au cours de laquelle elle captura de nombreux navires de commerce et détruisit cinq navires britanniques. L'affrontement avec le HMS Guerriere lui valut le surnom de « Old Ironsides » et l'admiration du public qui empêcha à plusieurs reprises sa démolition. Elle fut le navire-amiral des escadres de Méditerranée et d'Afrique et elle réalisa une tournée mondiale dans les années 1840. Durant la guerre de Sécession, elle fut un navire-école au sein de l'académie navale d'Annapolis et elle transporta des œuvres d'art et des objets industriels pour l'exposition universelle de 1878 à Paris. Retirée du service actif en 1881, elle devint un navire de réception puis un navire musée en 1907.

USS Constitution

Aujourd'hui, la Constitution a un rôle de représentation de l'État, elle participe à des cérémonies, des programmes d'éducation et divers événements. L'équipage est composé de 55 marins, tous des marins de l'US Navy et l'affectation sur ce navire est considérée comme un grand honneur. Traditionnellement, le commandement de la Constitution est confié à un Commander (grade correspondant à un Capitaine de frégate dans la marine française). Quand il n'est pas en représentation, le navire se visite tout au long de l'année à son lieu de mouillage dans l'ancien Charlestown Navy Yard à l'extrémité du Freedom Trail de Boston.

USS Constitution
USS Constitution

Petite astuce : une fois que vous êtes à l'USS Constitution, si vous n'avez pas forcément envie de vous refaire 4 km à pieds, vous avez la possibilité de prendre un ferry derrière le musée de l'USS Constitution qui vous amènera au bord de mer de Boston (à l'aquarium).

Freedrom Trail de Boston

J'espère que cette visite historique de Boston vous aura plu ! En tout cas, c'est vraiment une visite à faire si vous avez l'occasion de vous rendre dans cette ville ! Ça fait tout de même une trotte à pieds mais vous pouvez toujours la faire en deux fois si vous préférez.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire