mars 07, 2012

Dans la peau d'un handicapé - mon expérience personnelle (Partie 1)

Depuis quelques années, le sujet du handicap est un vrai thème d'actualité en France. Et en ce moment, de nombreuses chaines TV / magazines profitent du succès du film Intouchables pour plus parler du handicap. France 4 vient de réaliser des reportages en 4 épisodes qui sont intéressants et particulièrement bien faits ! Le concept n'est pas original mais c'est de loin le plus efficace ! Suivre pendant un temps des personnes valides qui vont se mettre en situation de handicap :

Trois jeunes, Hayssam, 28 ans, Julien, 25 ans et Ève, 32 ans, ont vécu durant une semaine la vie d'un handicapé en fauteuil, afin de mieux comprendre le handicap et se débarrasser de certaines idées fausses ou préconçues. Ils étaient accompagnés par Audrey, 25 ans, paraplégique depuis cinq ans à la suite d'une chute.

Dans la peau d'un handicapé mon expérience personnelle
Audrey & Eve


Episode 1 : prendre les transports en commun ou accéder à une salle de spectacle

Situation n°1 : prendre les transports en commun. Dans le reportage, Audrey et Hayssam prennent notamment le RER A et la ligne 14. Cependant, je crois que les stations du RER A sont loin d'être toutes adaptées aux fauteuil roulants (notamment en banlieue). Mais il y a bien des ascenseurs à La Défense, à Châtelet, et aux Champs Élysée.. Une PMR peut (du moins essayer) de sortir dans Paris en prenant quelques lignes de métro / RER comme la ligne 14 (qui est entièrement automatisée et adaptée) et le RER A (dont quelques stations possèdent un ascenseur). Comparé à l'ensemble des lignes de métro / RER, c'est peu, mais c'est au moins un début. A Paris, une PMR a aussi la possibilité de prendre un bus (si il n'est pas plein) ou le Tramway. Mais même lorsque certaines stations / lignes sont adaptées, certains problèmes peuvent subvenir régulièrement :
- Le manque de signalisation des accès / ascenseurs : c'est bien pratique que certaines stations soient équipées d'ascenseurs, mais faut-il encore les trouver, et il faut avouer que parfois ils sont très mal indiqués... (une fois, des amis et moi avons confondu des toilettes pour PMR avec un ascenseur... true story)
- Les ascenseurs en panne... Croyez-moi, le problème rencontré par Audrey et Hayssam dans le reportage n'est pas une situation isolée, cela arrive régulièrement... Pourquoi, ça je ne le sais pas.. Est ce que les gens les cassent facilement, est ce qu'ils sont de mauvaise qualité, est ce qu'il se passe trop de temps avant de les réparer... Lorsque cela m'arrive, on arrive toujours à trouver un autre moyen (car je peux marcher un peu et je suis toujours accompagnée), comme prendre les escalators ou les escaliers (mais je dois faire très attention à ce que l'on ne me bouscule pas). Mais moi j'ai la chance de pouvoir marcher un petit peu, et ce n'est malheureusement pas le cas de toutes les PMRs.. Je me souviens en effet qu'une fois nous avions croisé un jeune homme qui devait prendre le métro dans l'autre sens et s'arrêter à la prochaine station pour faire demi tour car l'ascenseur était en panne... C'est loin d'être pratique et ça rallonge la durée de temps passée dans les transports, mais ça reste une solution alternative.
- Trouver un agent de la RATP / SNCF habilité à déplier la passerelle pour accéder au wagon. J'ai en effet remarqué depuis quelques temps que si l'on arrive à trouver (et c'est là toute la difficulté) à trouver un agent de la SNCF / RATP qui est habilité pour nous aider, il est possible (en restant sur son fauteuil roulant) de monter facilement dans le wagon du train / RER via une passerelle. C'est vraiment très pratique car grâce à cela même les personnes qui utilisent un fauteuil électrique peuvent utiliser les transports (si les stations sont équipées d'ascenseurs). Personnellement, je suis déjà tombée sur ces agents dans ma gare et ils étaient vraiment gentils, le souci est que parfois il faut arriver à les trouver... C'est dommage qu'il n'y ait pas de bouton d'appel sur le quai par exemple, cela pourrait être une solution.
- L'incivilité. Comme l'a très bien montré le reportage, de nombreuses personnes sont inciviles. Et malheureusement, cela arrive très souvent... Malgré le fait que tout le monde sache que les ascenseurs soient en priorité pour les personnes à mobilité réduire et les poussettes (et c'est clairement indiqué à l'entrée des ascenseurs), la notion de priorité n'est pas toujours respectée... Attention, on parle bien de priorité, ça ne veut pas dire que les ascenseurs sont interdits aux personnes valides. Mais lorsque des personnes valides (qui ne sont bien sûr pas chargées) constatent que des PMRs attendent l'ascenseur, elles se doivent de leur laisser la priorité. Ce qui me tue, c'est que cela m'arrive très souvent à La Défense (et malheureusement l'ascenseur est très petit donc cela n'aide pas...) et que des gens qui ont leurs jambes pour marcher préfèrent parfois attendre 10 minutes l'ascenseur plutôt que de prendre de suite les escalators. On parle d'escalators, c'est à dire des escaliers roulants où il faut juste poser le pied sur une marche et se laisse porter... C'est quand même pas difficile et surtout c'est bien moins long que d'attendre un ascenseur. Moi même, lorsque je sors avec une amie et que j'ai mon fauteuil manuel, on préfère prendre les escalators (au risque de me faire bousculer) plutôt que d'attendre 10 mins l'ascenseur. Mais non, certaines personnes totalement valides préfèrent parfois griller la priorité par fainéantise (je parle bien sûr des valides qui ne sont pas chargés avec une valise, des paquets ou une poussette). C'est honteux et en général je ne me gène pas pour leur faire comprendre : soit je les regarde fixement, soit je parle bien fort avec l'ami(e) avec qui je suis en disant "oui donc comme je te disais, ces gens parfaitement valides et qui nous poussent pour prendre l'ascenseur / grillent la priorité.. ils n'ont vraiment pas honte..."... Et le pire, c'est qu'on peut sentir que certaines de ces personnes n'ont même pas honte.. Ils ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont d'être libre de prendre les escaliers / escalators. Car pour nous les PMRs, ce n'est pas un caprice, on a pas le choix, on doit impérativement attendre l'ascenseur pour aller là où on doit aller, au risque parfois d'attendre longtemps...
Soyons réalistes, nous savons très bien que Paris (comme beaucoup d'autres villes françaises) est une vieille ville et que beaucoup de stations / lignes de métro / RER ne pourront jamais être accessibles aux PMRs. Néanmoins, si au moins quelques lignes sont facilement accessibles et/ou que le gouvernement trouve d'autres alternatives pour que les PMRs puissent se déplacer en ville sans problème, ça serait déjà bien ! Et cela parait bête, mais les mentalités ont besoin d'évoluer sur certains points (même si elles évoluent déjà un peu, mais très lentement...), notamment sur la notion de civisme et d'entraide. Par exemple, Londres est aussi une vieille ville mais les londoniens sont beaucoup plus solidaires et ouverts d'esprit sur ce sujet. Et croyez moi, ça change tout !

Dans la peau d'un handicapé mon expérience personnelle
Audrey & Hayssam

Situation n°2 : accéder à un spectacle. Cette mise en situation était une bonne initiative, car cela peut paraitre anodin pour certains, mais parfois c'est une vraie galère. Je trouve que dans ce reportage, ils n'ont pas choisi la situation la plus difficile car heureusement l'Olympia est une salle accessible aux PMRs. J'y suis déjà allée plusieurs fois et j'ai vécu la même chose qu'Audrey et Julien. Une seule différence (mais qui a son importance) : je n'achète JAMAIS de billet spécial pour les PMRs. En effet, puisque je peux tout de même me déplacer un peu, je préfère être dans un fauteuil confortable comme tout le monde. Et quand vous achetez un billet normal et que vous montrez que vous pouvez vous déplacer, le personnel de l'Olympia est obligé de vous installer selon votre volonté (du moment que cela respecte les normes de sécurité). Ainsi, si il y a des sièges dans la fausse, ils vous aideront à vous installer dessus et rangeront votre fauteuil roulant dans un endroit sûr. Mais si vous achetez un billet spécial pour les PMRs, pour des raisons de sécurité et de responsabilité, le personnel est obligé de vous installer / garer à l'endroit prévu à cet effet : entre les deux blocs de balcons. Ce qu'a dit Audrey dans le reportage est très vrai : on a l'impression que les PMRs sont ainsi isolées des autres et en plus elles sont mal assises puisqu'elles doivent rester sur leur fauteuil roulant. Personnellement, cela ne m'a jamais gênée car mon fauteuil roulant manuel n'est pas si inconfortable (il est assez différent de celui d'Audrey) mais je peux tout à fait comprendre la situation d'Audrey et de Julien. Et ce qui est très frustrant dans ce reportage c'est que le personnel de l'Olympia est désobligeant (limite impoli) face à leurs remarques. Et c'est ça leur véritable erreur... Car on peut tout à fait comprendre qu'il faille respecter les normes de sécurité, mais rester aimable face à la clientèle fait partie de leur travail. Quand l'un des agents a dit Audrey "apparemment vous savez mieux que moi" c'est juste hallucinant et irrespectueux ! Ce n'est pas son travail de connaitre toutes les normes de sécurité, mais elle (contrairement à lui) sait ce que c'est que d'être en fauteuil roulant quotidiennement. Donc si elle lui rapporte que ça va être très inconfortable pour elle de rester dans son fauteuil roulant durant tout le spectacle, elle sait de quoi elle parle. Un minimum de compréhension aurait été le bienvenue ! Et c'est ce genre de situation / remarque désobligeante / manque de compréhension qui nous renvoie notre handicap en pleine figure... Si une PMR doit impérativement rester dans son fauteuil roulant, pourquoi par exemple ne pas lui proposer un coussin confortable à poser sur son fauteuil ? Pour le problème de l'accompagnateur qui pourrait être séparé, je ne trouve pas cela normal non plus... Mais c'est surtout dans le cas où une PMR est accompagnée de plusieurs personnes. Personnellement, quand je suis allée au concert d'Evanescence l'année dernière, il y avait une bonne dizaine de PMRs (ensemble on remplissait tout l'espace dédié). Et je confirme qu'on avait tous le droit que notre accompagnateur reste avec nous (en étant assis sur une chaise en plastique), mais si on était accompagné par plus de une personne, ils devaient s'installer en salle car il n'y avait pas assez de place dans l'emplacement réservé aux PMRs. C'est vrai que ce n'est pas très cool si l'on vient voir un concert à plusieurs, mais le personnel n'a pas vraiment le choix si ils ont trop de PMRs à installer dans cet espace. Dans ce cas précis, je pense que les PMRs doivent aussi essayer de s'adapter aux solutions quand il y en a. Selon moi, l'Olympia reste l'une des salles parisiennes les mieux adaptées pour les PMRs, mais cela n’empêche que le personnel se doit tout de même d'être aimable et d'essayer de comprendre le ressenti des PMRs qui peuvent se sentir mis à l'écart dans cet espace (surtout si elles se sentent capable d'être installées à une place assise normale). D'après le reportage, le personnel n'a pas été compréhensif et c'est bien dommage ! Voici quelques informations concernant l'accessibilité de quelques autres salles de spectacle à Paris :
- Le Casino de Paris n'est pas adaptée aux PMRs (mais les pompiers peuvent les aider à s'installer à leur place).
- Bercy est adaptée dans le sens où il y a bien un ascenseur et que si une PMR ne peut pas se lever du tout, elle peut assister au concert tout en haut des gradins (mais la visibilité n'est pas géniale).
- Je n'aime pas trop la salle du Zénith de Paris car c'est une vraie galère pour y aller, mais je dois avouer que la salle est plutôt bien adaptée pour les PMRs. En effet si elles ne peuvent pas du tout se lever de leur fauteuil roulant, elles peuvent assister au concert dans leur fauteuil en étant au fond de la fosse (juste avant les gradins). Et si les PMRs peuvent se lever de leur fauteuil roulant, elles peuvent s'installer au 1er rang des gradins (avec leurs accompagnateurs) puisque normalement tout le 1er rang des gradins est réservé aux PMRs.
- Le Bataclan est plus ou moins adapté aux PMRs... En effet si elles ne peuvent pas se lever de leur fauteuil roulant, elles peuvent assister au concert sur le côté de la fosse (car c'est légèrement surélevé par rapport au niveau de la fosse). Si les PMRs peuvent se lever et monter quelques marches, elles peuvent (si le personnel l'autorise) s'installer au niveau du balcon (qui ne comprend que 2-3 rangées). Par contre le seul jour où je suis allée au Bataclan, le personnel a été incompétent... Ils devaient ouvrir les portes un peu avant pour installer les PMRs, or ils ont ouvert les portes seulement 1 minute avant, donc toutes les PMRs se sont faites bousculer.. Et quand on leur a demandé où l'on pouvait ranger mon fauteuil roulant (puisque je voulais m'installer au niveau du balcon), l'agent de sécurité nous a dit "ce n'est pas mon problème !" So nice... Aucun membre du personnel du bataclan ne m'a aidée à m'installer, c'est une amie et d'autres accompagnateurs qui m'ont aidée à monter / descendre les escaliers. Personnellement, j'ai interprété cela comme étant une incompétence du personnel dans le sens où la salle est tout de même un minimum adaptée, mais ce soir là aucun membre du staff n'a voulu faire son travail concernant l'accessibilité des PMRs. Et la cerise sur le gâteau : ils n'ont pas été aimables !


Épisode 2 : faire du shopping / comment trouver du travail / aller en boite

Situation n°3 : faire du shopping. Alors j'avoue que je suis prête à faire parfois beaucoup d'efforts pour faire du shopping car j'adore ça ! Il y a déjà de nombreux magasins accessibles aux PMRs, mais ça reste encore trop rare selon moi par rapport au nombre de commerces existants en France. Cela m'est encore arrivé la semaine dernière... Je n'ai pas pu rentrer chez un opticien car il y avait une marche trop haute à l'entrée (et j'avais mon fauteuil roulant électrique ce jour là)... Comme je peux me lever et marcher un peu, si je tombe sur un magasin non accessible aux PMRs mais qui vend des articles qui m'intéressent (et que j'utilise mon fauteuil manuel), je fais un effort pour me lever et marcher dans le magasin. Mais tout le monde n'a pas le chance de pouvoir le faire, de plus même si je peux effectivement le faire, c'est tout de même assez fatiguant pour moi... Je pense en effet que même encore aujourd'hui, trop de commerces (dont certaines grandes enseignes) ont encore une marche assez haute à monter pour entrer dans leur boutique et c'est un vrai problème d'accessibilité... Et le comble du comble (ça m'est déjà arrivé plusieurs fois), quand il y a un souci d'accessibilité, le personnel du magasin ne se sent parfois pas concerné, il arrive qu'il agisse comme si il n'avait rien vu, et c'est souvent des passants qui aident la PMR à rentrer (ou qui lui tiennent la porte). Pourtant, aider une personne à rentrer dans leur magasin (qu'elle soit valide ou non) est censé être est bénéfique pour leurs ventes... Je ne crois pas que ce fait ait été mis en avant dans le reportage, mais l'ouverture des portes est aussi un vrai problème pour les PMRs... Lorsqu'une PMR est seule, elle ne peut pas à la fois faire avancer son fauteuil roulant et tenir la porte pour pouvoir entrer (de mon expérience professionnelle, je suis souvent invisible pour l'agent de sécurité qui est juste à côté de la porte d'entrée). Pourquoi ne pas faire installer des portes automatiques à l'entrée (comme c'est déjà le cas dans certains magasins / centres commerciaux) ?! Cela réglerait ce problème facilement. Au sujet des cabines d'essayage, je trouve qu'il y a du progrès car de nombreux magasins ont maintenant une cabine d'essayage plus grande pour les PMRs. Mais il existe encore certains magasins qui ne voient pas l'utilité de le faire et c'est bien dommage... Concernant le passage dans le reportage, la remarque de la vendeuse est tout de même incroyable... : "c'est pas grave on est entre nous". Donc cela signifie que si une PMR veut essayer un produit dans la boutique, elle doit se déshabiller devant les autres femmes et donc renoncer à son intimité ?! Le personnel de cette boutique devrait sérieusement se remettre en question pour ne plus sortir ce genre d’âneries...  Il y a un autre fait qui m'est déjà arrivé plusieurs fois : je vais en cabine pour essayer des fringues car le magasin dispose bien d'une cabine plus grande pour les PMRs et là... : la cabine est indisponible car il y a plein de cartons à l'intérieur. Dans ce cas là, soit je dois attendre 5/10 mins que le personnel vide sa cabine, soit (et je vous jure que cela m'est déjà arrivé) on me dit juste que la cabine est indisponible et que je dois en prendre une autre. Lorsque l'on me dit de prendre une autre cabine à cause de ça, je ne me gène pour dire au personnel que c'est une honte et que je vais faire une réclamation auprès de leur siège social.
Pour les parisiens, sachez que le centre commercial Les 4 Temps à La Défense est très accessible pour les PMRs (même si il faut être patient pour arriver à attraper l'ascenseur car il est très petit et beaucoup de personnes le prennent). Il y a juste le H&M qui n'est pas pratique du tout. Le centre commercial de Châtelet est aussi assez accessible (mais il reste tout de même moins accessible que Les 4 Temps selon moi..).

Dans la peau d'un handicapé mon expérience personnelle


Situation n°4 : trouver du travail. On ne va pas se voiler la face, lorsque l'on a un handicap, on sait très bien qu'il y a des métiers que l'on ne pourra jamais faire. Il existe aussi des métiers que l'on peut normalement exercer en théorie, mais pour lesquels on ne peut pas postuler car l'entreprise (ou le lieu de travail) n'est pas accessible... Je travaille dans le domaine du marketing digital dans une entreprise internationale depuis un peu plus de 3 ans et heureusement tout se passe très bien ! Mais j'ai été en recherche d'emploi durant toute l'année 2008. Je vais être très honnête, lorsque j'étais à la recherche d'un emploi, j'avais rédigé 2 CVs différents. Un que je partageais sur quelques sites de recrutement spécialisés pour les personnes à mobilité réduite (comme HANPLOI), dans lequel je mentionnais ma reconnaissance handicap, et un autre CV que je partageais sur tous les autres sites spécialisés dans le recrutement, mais dans lequel je ne mentionnais pas du tout mon handicap. Si c'était à refaire, je referais exactement la même chose, car on aura beau dire le contraire, le handicap est encore un facteur de discrimination en France. Il est déjà difficile de trouver un emploi lorsque l'on est valide, mais une PMR a 2 fois moins de chances de trouver un emploi. Ce qui ne veut absolument pas dire que c'est impossible (et j'en suis la preuve vivante). Il ne faut pas se décourager, au contraire il est important d'être persévérant, d'envoyer de nombreux CVs, d'être positif et de mettre en avant ses compétences & atouts. Il existe quelques salons qui sont spécialement organisés pour favoriser le recrutement des PMRs. Je suis allée à l'un d'entre eux à l'époque, j'avais déposé des CVs, mais finalement j'avais passé peu d'entretiens (car à l'époque les entreprises présentes cherchaient essentiellement des commerciaux, or ce n'est pas ce qui m'intéressait). Je me souviens d'une anecdote : je m'étais légèrement énervée contre l'une des entreprises qui tenait un stand à ce salon. Une jeune femme à ce stand m'avait donné une brochure pour m'expliquer un peu l'activité de l'entreprise, mais lorsque j'ai voulu lui donner un CV (en expliquant quel type de poste je cherchais), elle m'a dit que je pouvais postuler uniquement en ligne... Je lui ai dit que c'était une incohérence totale car je n'avais pas traversé tout Paris en fauteuil roulant (surtout que ça a avait été une vraie galère) juste pour que l'on me dise que finalement je devais postuler en ligne... Bref... je pense (et j'ai envie d'y croire) que de plus en plus d'entreprises ont une réelle volonté de faire plus d'efforts pour se mettre aux normes et embaucher plus de PMRs (du moins essayer). Mais comme mentionné dans le reportage, certaines entreprises n'arrivent pas à embaucher autant de PMRs qu'elles le voudraient. Pourquoi ? Notamment parce que beaucoup d'écoles / universités ne sont toujours pas accessibles aux PMRs (ou pas complètement adaptées). Et si les PMRs n'ont pas la possibilité de se former, elles auront encore plus de difficultés à trouver un emploi...


Situation n°5 : aller en boite. Je ne vais pas trop m'étendre sur ce sujet car je n'aime pas aller en boite (car je bois très peu et je ne danse pas). Pour moi ce n'est pas un lieu où l'on peut vraiment faire connaissance facilement si on ne danse pas, car la musique est trop forte et on ne s'entend même pas parler... Je préfère aller dans un bar (si ce n'est pas trop bruyant) ou encore aller au restaurant. L'un des hommes qui témoignait dans le reportage a fait une remarque malheureusement très juste. Il est plus difficile pour une femme en fauteuil roulant de flirter/trouver quelqu'un (par rapport à un homme ayant le même genre de handicap). Pourquoi ? Désolée messieurs, mais en effet contrairement à ce que l'on pourrait croire, les hommes sont plus superficiels que les femmes (surtout par rapport à l'apparence physique et à la sexualité). 
 
Audrey semble être une jeune fille positive et pleine de vie et je pense que c'est la bonne réaction à avoir face au handicap ! Il faut profiter de chaque moment comme si c'était le dernier et se dire que l'on a quand même de la chance par rapport à d'autres... L'entourage joue un grand rôle là dedans puisque en général c'est lui qui nous donne la force d'avancer et de profiter de la vie ! J'ai vraiment apprécié ces reportages, et les producteurs ont eu raison de choisir Audrey comme exemple car je pense qu'elle montre bien le comportement qu'il faut adopter pour avancer dans la vie malgré son handicap.

Dans la peau d'un handicapé mon expérience personnelle

Voilà pour mon avis et mon expérience professionnel concernant ces sujets là. Les épisodes 3 & 4 (qui sont les derniers) seront diffusés ce soir à 20h35 sur France 4. Stay tuned !

Dans la peau d'un handicapé mon expérience personnelle

7 commentaires:

  1. J'hallucine toujours en voyant le manque d'accès aux PMRs dans les transports en commun....Tu pourrais aussi ajouter les idiots qui se garent sur les places réservées ou sur les passages piétons, ce qui ne permet pas de laisser passer un fauteuil roulant.

    Bisous

    Elo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OMG tu as trop raison j'avais oublié les boulets valides qui se garent sur les places réservées aux PMR !! Je parle même pas de ceux qui achètent des faux macarons handicapés...

      Supprimer
  2. Mais heureusement que tu marches toi!!! Sérieusement c'est pas assez adapté ça c'est sur!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est clair.. heureusement que je peux marche un peu c'est déja ça

      Supprimer
  3. Salut c'est manu,
    je suis un mec 25 ans alors j'ai deux bras, deux jambes qui fonctionnent correctement jusqu'aujourd'hui.J'e m'estime pas trop laid, pas des lunettes a 4 foyers, bossu etc ... et pourtant Audrey,malgré son fauteuil m'attire beaucoup déja parce qu'elle est jolie et joyeuse et çà a le don d'attirer.
    Il y peut etre des mecs superficiels tout comme plein de nanas d'ailleurs certes il y a peut etre un ratio supérieur chez les mecs car socialement les femmes etaient le faire valoir des hommes il y a trente/Quarante ans.
    Les femmes sont plus representées dans le médias, parité salariale qui fait son petit bonhomme de chemin.
    Toute ma tirade pour dire qu'on est pas tous obligés de ressembler a Brad pitt ou Jenifer Lopez pour faire l'amour sinon bah on serait pas autant sur cette planète !
    Au plaisir de me battre bec et ongles avec joie et la bonne humeur avec toi de sujets multiples et variés !
    Salut

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Manu pour ton opinion qui nous enchante !

      Supprimer
  4. il te drague oli dolly :D

    RépondreSupprimer