mars 10, 2014

Celle qui aimait le cinéma - Partie 12

C'est maintenant une habitude sur ce blog : voici mon avis sur les derniers films (11 au total) que j'ai pu voir ces deux derniers mois.

La Vie Rêvée de Walter Mitty

affiche La Vie Rêvée de Walter Mitty


Synopsis : Walter Mitty est un homme ordinaire, enfermé dans son quotidien, qui n’ose s’évader qu’à travers des rêves à la fois drôles et extravagants. Mais confronté à une difficulté dans sa vie professionnelle, Walter doit trouver le courage de passer à l'action dans le monde réel. Il embarque alors dans un périple incroyable, pour vivre une aventure bien plus riche que tout ce qu'il aurait pu imaginer jusqu’ici. Et qui devrait changer sa vie à jamais.

La Vie Rêvée de Walter Mitty

J'ai beaucoup aimé ce film qui est à la fois drôle, imprévisible, touchant et même bouleversant ! Walter Mitty est de loin le meilleur rôle de Ben Stiller (qui a également signé une superbe réalisation, avec notamment des paysages à couper le souffle) ! Je trouve que cette comédie intelligente nous fait vraiment réfléchir sur la vie que l'on rêverait d'avoir et celle l'on mène réellement. Personnellement, je suis une grande rêveuse donc je me suis vite identifiée au personnage principal. Une ode aux rêves que je vous recommande vraiment !


Don Jon

affiche Don Jon

Synopsis : Jon Martello est un beau mec que ses amis ont surnommé Don Jon en raison de son talent à séduire une nouvelle fille chaque week-end. Mais pour lui, même les rencontres les plus excitantes ne valent pas les moments solitaires qu’il passe devant son ordinateur à regarder des films pornographiques. Barbara Sugarman est une jeune femme lumineuse, nourrie aux comédies romantiques hollywoodiennes, bien décidée à trouver son Prince Charmant. Leur rencontre est un choc, une explosion dans la vie de chacun. Bourrés d’illusions et d’idées reçues sur le sexe opposé, Jon et Barbara vont devoir laisser tomber leurs fantasmes s’ils veulent avoir une chance de vivre enfin une vraie relation…

Don Jon
Don Jon

Cette comédie romantique un peu délurée m'a laissée perplexe au début, et m'a même mise un peu mal à l'aise. Peut être que c'est parce que Don Jon dénonce finalement un fait assez vrai et parfois même banalisé : l'utilisation de la femme comme un objet. En effet, Don Jon raconte la vie quotidienne d'un homme accro au sexe et aux films pornographiques (même lorsqu'il est en couple). Mais au fur et à mesure que l'intrigue avance, le film devient plus romancé et élégant. La fin est même touchante ! Don Jon, c'est aussi l'occasion de revoir Tony Danza (le fameux Tony Micelli de la série Madame est servie), une Julianne Moore très émouvante, et une Scarlett Johansson qui jouait un rôle à contre emploi (en mode bimbo). En bref, Joseph Gordon-Levitt (qui joue également le rôle principal) a écrit et réalisé un film brillant qui soulève un vrai problème de société.

Don Jon


Les Brasiers de la Colère (Out Of The Furnace)

affiche Les Brasiers de la Colère

Synopsis : À Braddock, une banlieue ouvrière américaine, la seule chose dont on hérite de ses parents, c’est la misère. Comme son père, Russell Baze travaille à l’usine, mais son jeune frère Rodney a préféré s’engager dans l’armée, en espérant s’en sortir mieux. Pourtant, après quatre missions difficiles en Irak, Rodney revient brisé émotionnellement et physiquement. Lorsqu’un sale coup envoie Russell en prison, son frère cadet tente de survivre en pariant aux courses et en se vendant dans des combats de boxe. Endetté jusqu’au cou, Rodney se retrouve mêlé aux activités douteuses d’Harlan DeGroat, un caïd local sociopathe et vicieux. Peu après la libération de Russell, Rodney disparaît. Pour tenter de le sauver, Russell va devoir affronter DeGroat et sa bande. Il n’a pas peur. Il sait quoi faire. Et il va le faire, par amour pour son frère, pour sa famille, parce que c’est juste. Et tant pis si cela peut lui coûter la vie.

Les Brasiers de la Colère
Les Brasiers de la Colère
Les Brasiers de la Colère Christian Bale

Les Brasiers de La Colère dépeint les déboires économiques de l'Amérique profonde, et les comportements que cela a pu engendrer chez certains, même les plus honnêtes. Christian Bale, exceptionnel dans le rôle poignant du frère ainé malchanceux essayant de rattraper les bêtises de son frère naïf, crève vraiment l'écran ! Woody Harrelson, Casey Affleck, Willem Dafoe... qui jouent les rôles secondaires, sont tous très convaincants ! Néanmoins, j'avoue avoir été étonnée d'y apercevoir Forest Whitaker (excellent acteur qui joue ici un personnage secondaire assez inutile à l'histoire). Même si le scénario n'a finalement rien d'original, je vous conseille tout de même ce film très noir mais assez réaliste.

12 Years A Slave

affiche 12 Years A Slave

Synopsis :  Les États-Unis, quelques années avant la guerre de Sécession.  Solomon Northup, jeune homme noir originaire de l’État de New York, est enlevé et vendu comme esclave.  Face à la cruauté d’un propriétaire de plantation de coton, Solomon se bat pour rester en vie et garder sa dignité.  Douze ans plus tard, il va croiser un abolitionniste canadien et cette rencontre va changer sa vie…

12 Years A Slave
12 Years A Slave

12 Years A Slave (qui vient de gagner l'Oscar - amplement mérité - du Meilleur Film), inspirée d'une histoire vraie, est de loin le meilleur film sur l’esclavage que j'ai pu voir ! La mise en scène, signée Steve McQueen, est tout simplement magistrale ! Les paysages du sud des États-Unis sont splendides, tout comme la bande originale qui colle parfaitement à cette période de l'histoire américaine. L'émotion est bien au rendez-vous, qu'elle soit artistique ou historique ! L'histoire est à la fois dramatique et magnifique, nous offrant ainsi des scènes très émouvantes et parfois assez crues (mais sans violence gratuite). J'ai aussi été bluffée par le jeu des acteurs, car ils sont vraiment tous exceptionnels dans ce film : Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Benedict Cumberbatch, Paul Dano, Lupita Nyong'o (particulièrement émouvante), Brad Pitt (qui joue ici un tout petit rôle mais qui a vraiment son importance dans l'histoire)...

12 Years A Slave
12 Years A Slave


Her

affiche Her Spike Jonze

Synopsis : Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l'acquisition d'un programme informatique ultramoderne, capable de s'adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de 'Samantha', une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

Her Spike Jonze

Her ne sort officiellement que mi-mars au cinéma mais j'ai pu assister à une avant-première avec une amie il y a déjà quelques semaines. Cette romance futuriste, magnifiquement bien réalisée par Spike Jonze, est un pur bijou ! Le scénario est original et très travaillé (tout comme les dialogues), il y a une belle mise en scène, et la performance des acteurs est excellente ! Joaquin Phoenix est incroyablement convaincant et touchant dans le rôle de cet homme seul et un peu naif qui tombe amoureux de Samantha (dont la voix est celle de Scarlett Johansson), son nouveau système d'exploitation informatique. Scarlett Johansson, dont on entend seulement la voix dans ce film, est elle aussi incroyable et très expressive ! Elle arrive à nous émouvoir seulement avec sa voix, et on a vraiment l'impression de l'avoir en face de nous alors qu'on ne la voit pas une seule fois à l'écran dans ce film. Ce film très poétique est à la fois original, drôle et touchant, tout en étant tout de même un peu triste, puisque l'on s'aperçoit que les personnages sont finalement de plus en plus isolés de la vie réelle à cause de l'avance de la technologie. Néanmoins, Her (qui mérite amplement ses nominations aux Oscars) est une magnifique ode à la vie que je vous conseille vraiment de voir ! D'ailleurs, ce film vient justement de gagner l'Oscar du Meilleur Scénario Original !

Her Spike Jonze


The Ryan Initiative (Jack Ryan: Shadow Recruit)

affiche The Ryan Initiative

Synopsis : Ancien Marine, Jack Ryan est un brillant analyste financier. Thomas Harper le recrute au sein de la CIA pour enquêter sur une organisation financière terroriste. Jack Ryan part à Moscou pour rencontrer l’homme d’affaires qu’il soupçonne d’être à la tête du complot.

The Ryan Initiative

Il s'agit d'un énième film d'action basé sur une histoire d'espionnage. Il n'y a vraiment rien d'original, c'est du déjà vu.. Ce film reste distrayant mais ça ne va malheureusement pas plus loin. Keira Knightley joue toujours aussi mal (elle est mono expression). Je ne comprends pas pourquoi un acteur aussi talentueux que Kevin Costner puisse jouer dans ce film. Aussitôt vu, aussitôt oublié...

Jack et la Mécanique du Cœur

affiche Jack et la Mécanique du Cœur

Synopsis : Édimbourg 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Le Docteur Madeleine le sauve en remplaçant son cœur défectueux par une horloge mécanique. Il survivra avec ce bricolage magique à condition de respecter 3 lois: premièrement ne pas toucher à ses aiguilles, deuxièmement maîtriser sa colère et surtout ne jamais Ô grand jamais, tomber amoureux. Sa rencontre avec Miss Acacia, une petite chanteuse de rue, va précipiter la cadence de ses aiguilles. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel un Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais, à Paris jusqu'aux portes de l'Andalousie.

 Jack et la Mécanique du Cœur

Je vous en avais déjà parlé il y a quelques semaines. Ce film d'animation est une adaptation du roman La Mécanique du Cœur (sorti en 2007), dont l'auteur n'est autre que Mathias Malzieu, chanteur et guitariste du groupe pop rock Dionysos. Dionysos avait d'ailleurs sorti la même année un album, La Mécanique du Cœur, directement lié au roman. Les chansons de cet album composent donc la bande originale du film (pour mon plus grand plaisir) ! On y trouve de très beaux duos, notamment avec Olivia Ruiz, Jean Rochefort, Grand Corps Malade, Alain Bashung, Emily Loiseau... J'ai donc enfin pu voir ce film et j'en suis ravie ! J'ai été émerveillée par tout l'univers du film et par les animations. C'est très poétique et c'est vraiment ce qui m'a plu ! Par contre, ce film d'animation est selon moi assez mature donc je ne pense pas qu'il plaise forcément aux enfants de moins de 10 ans.

 Jack et la Mécanique du Cœur


American Bluff (American Hustle)

affiche American Bluff

Synopsis : Entre fiction et réalité, American Bluff nous plonge dans l’univers fascinant de l’un des plus extraordinaires scandales qui ait secoué l’Amérique dans les années 70.   Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld, et sa belle complice, Sydney Prosser, se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso, de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito. Le piège est risqué, d’autant que l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn, pourrait bien tous les conduire à leur perte…

American Bluff

American Bluff est une escroquerie se déroulant dans les années 70 (avec le look kitsch qui va avec) bénéficiant d'une belle mise en scène et de dialogues bien écrits. C'est drôle, c'est frais, et c'est bluffant ! Mais c'est surtout la performance des acteurs qui a retenu mon attention : Christian Bale est excellent (mais on a l'habitude), tout comme Amy Adams et Bradley Cooper, mais celle qui m'a le plus surprise est finalement Jennifer Lawrence qui joue à la perfection le rôle de la dinde blonde écervelée qui arrive tout de même à manipuler son mari. Son personnage m'a d'ailleurs fait beaucoup rire ! En bref, je vous recommande cette comédie très divertissante qui mérite ses nominations aux Oscars (même si elle ne fut finalement pas récompensée) !

American Bluff


La Belle et La Bête

affiche La Belle et La Bête 2014

Synopsis : 1810. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce.  Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose.  Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Au château de la Bête, ce n’est pas la mort qui attend Belle, mais une vie étrange, où se mêlent les instants de féerie, d’allégresse et de mélancolie.

Léa Seydoux La Belle et La Bête 2014

Voici donc une nouvelle version cinématographique de La Belle & La Bête qui était apparemment très attendue. Visuellement, ce film est vraiment magnifique ! La réalisation est superbe, on baigne vraiment dans un monde magique et féérique (mais également assez sombre). Les costumes et les décors sont très beaux et vraiment soignés. Néanmoins, il est dommage que l'histoire ait été modifiée : Belle a une famille plus nombreuse (je ne vois pas trop l'intérêt puisque l'on ne constate pas de vraies relations fraternelles, donc le réalisateur a vraiment passé trop de temps dessus). Il n'y a pas de sorcière dans l'histoire, la bête ayant été envoutée par le dieu de la forêt, dont la fille (qui avait l'apparence d'une biche) fut tuée par l'homme qui devint la bête. Je ne comprends vraiment pas tous ces changements dans l'histoire. Concernant les acteurs, ils sont quasiment tous bons, notamment André Dussolier qui joue le rôle du père de Belle. Il y a tout de même une exception assez flagrante puisqu'il s'agit tout de même du rôle principal : Léa Seydoux joue extrêmement mal le rôle de Belle... Elle surjoue énormément, on voit qu'elle récite son texte. Certes cette actrice est très belle, mais selon moi le réalisateur aurait vraiment dû choisir quelqu'un d'autre pour interpréter ce rôle. Ce film reste très beau à regarder, et divertissant, mais cela reste pour moi une déception. C'est d'autant plus triste que Christophe Gans (le réalisateur) avait apparemment le budget nécessaire (enfin j'imagine.. vu la beauté des effets visuels) pour rivaliser avec les films hollywoodiens... Dommage qu'il ait fait les mauvais choix...

La Belle et La Bête 2014
Léa Seydoux La Belle et La Bête 2014


Les Trois Frères - le retour

affiche Les Trois Frères le retour

Synopsis : Ils sont trois, Ils sont frères, Ils sont de retour. 15 ans après, Didier, Bernard et Pascal sont enfin réunis... par leur mère.

Les Trois Frères le retour

J'adooore Les Inconnus donc j'attendais avec impatience la suite des 3 Frères au cinéma. Bon, soyons honnêtes... Ce film ne casse pas des briques, c'est dommage qu'ils ne se soient pas foulés sur l'intrigue ou sur les sketchs car c'est vraiment du réchauffé... Néanmoins, Les Inconnus sont toujours aussi drôles et j'avoue avoir beaucoup ri, donc je ne regrette absolument pas d'avoir vu ce film ! Cela fait du bien au moral !


Only Lovers Left Alive

affiche Only Lovers Left Alive

Synopsis : Dans les villes romantiques et désolées que sont Détroit et Tanger, Adam, un musicien underground, profondément déprimé par la tournure qu’ont prise les activités humaines, retrouve Eve, son amante, une femme endurante et énigmatique. Leur histoire d’amour dure depuis plusieurs siècles, mais leur idylle débauchée est bientôt perturbée par l’arrivée de la petite sœur d’Eve, aussi extravagante qu’incontrôlable. Ces deux êtres en marge, sages mais fragiles, peuvent-ils continuer à survivre dans un monde moderne qui s’effondre autour d’eux ?

Only Lovers Left Alive

Only Lovers Left Alive (qui était en compétition officielle au Festival de Cannes 2013) est une petite merveille du 7ème art ! Il s'agit d'un film profond et désenchanté sur la difficulté de vivre au 21ème siècle (et surtout de faire face à toutes les bêtises / conflits créés par les êtres humains), notamment lorsque l'on est immortel et que l'on a déjà vécu beaucoup de choses ! La mise en scène, réalisée par Jim Jarmusch, est sublime, et ce film beau et très poétique met en valeur la culture via l'amour des protagonistes pour la littérature et la musique (d'ailleurs je vous recommande vivement de vous procurer la bande originale) ! Un grand bravo aux acteurs (Tom Hiddleston, Tilda Swinton, John Hurt, Mia Wasikowska...) qui sont peu nombreux mais qui arrivent à nous transporter dans leur monde. Un magnifique film sur les créatures de la nuit (ça change de True Blood, Twilight...) !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire