mai 06, 2015

Celle qui aimait le cinéma - Partie 16

C'est maintenant une habitude sur ce blog : voici mon avis sur les 7 derniers films que j'ai pu voir ces derniers mois :

The Imitation Game


The Imitation Game

The Imitation Game

Synopsis : 1940 : Alan Turing, mathématicien, cryptologue, est chargé par le gouvernement Britannique de percer le secret de la célèbre machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable (source : allociné).

Je ne peux que vous recommander de voir ce film qui m'a particulièrement touchée, notamment à cause du fait que l'histoire de ce héros de guerre (caché dans l'ombre) fut méconnue trop longtemps et publiquement révélée il y a quelques années seulement. Le personnage de Alan Turing (magnifiquement interprété par Benedict Cumberbatch, acteur qui ne m'a encore jamais déçue), un scientifique asocial et mal dans sa peau, est aussi émouvant que détestable. Ce film met l'accent sur l'enjeu scientifique et historique de cette collaboration entre plusieurs scientifiques tous très différents (dont Alan Turing) pour déchiffrer Enigma, la célèbre machine de cryptage allemande, qui deviendra finalement une très belle aventure humaine.

The Imitation Game

Le film se termine sur une note assez amère, puisque l'on voit à quel point Alan Turing fut mal compris (et jugé) par la société à cause de son homosexualité (qui était encore officiellement illégal à l'époque...), ce qui le condamnera à la castration chimique, puis au suicide... Néanmoins, The Imitation Game reste un film d'espionnage particulièrement émouvant et captivant !

The Imitation Game


Birdman

Birdman

Synopsis : À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego… S’il s’en sort, le rideau a une chance de s’ouvrir.. (source : allociné)

Birdman

J'étais vraiment impatiente de voir Birdman puisqu'il a tout de même réussi à décrocher 4 Oscars, donc cela avait vraiment éveillé ma curiosité. Je vais être honnête, mon avis est mitigé. Certes, ce film est brillant, notamment par sa narration, et j'ai beaucoup aimé découvrir les coulisses d'une pièce de Broadway (et ça m'a rappelé à quel point j'adore cette partie de New-York) ! Mais Birdman reste également un film très spécial, mélangeant fiction et réalité. Ce qui m'a un peu dérangée, c'est qu'il est très cynique (mais j'imagine que cet aspect a dû plaire à d'autres personnes). Cependant, j'ai été bluffée par la performance de Michael Keaton (acteur que j'adorais déjà à l'origine), qui est juste incroyable, et qui porte vraiment ce film ! Même si mon avis est mitigé (c'est juste une question de gout), je vous recommande tout de même de voir ce film d'auteur.


Selma

Selma

Synopsis : Selma retrace la lutte historique du Dr Martin Luther King pour garantir le droit de vote à tous les citoyens. Une dangereuse et terrifiante campagne qui s’est achevée par une longue marche, depuis la ville de Selma jusqu’à celle de Montgomery, en Alabama, et qui a conduit le président Johnson à signer la loi sur le droit de vote en 1965 (source : allociné).

Selma

Je souhaitais vraiment voir ce film car Martin Luther King est vraiment un personnage historique qui m'inspire ! Attention à ne pas confondre, car techniquement, Selma n'est pas un biopic, il n'aborde qu'une courte partie de la vie de Martin Luther King, mais qui n'est pas sans importance. En effet, ce film parle spécifiquement du combat de l'auteur du discours "I have a dream" pour le droit de vote de tous les citoyens, y compris des afro-américains. Cette période de l'histoire est donc importante à se remémorer, donc je vous conseille de voir ce film rien que pour cela. De plus, Selma bénéfice d'une excellente bonne-originale, dont la fameuse chanson Glory (qui a reçu l'Oscar de la Meilleure Chanson de Film) !

Selma

Deux petits bémols cependant : j'ai trouvé le film trop long, l'histoire met trop de temps à démarrer et la première partie du film est assez statique (cela m'a rappelé l'atmosphère du film Lincoln, film que je n'ai malheureusement pas aimé à cause de cela), donc j'ai décroché plusieurs fois (sans m'endormir cette fois-ci, je fais des progrès)... C'est dommage car cette page de l'histoire reste réellement intéressante, mais le film ne l'a pas bien racontée au début. Autre point négatif de ce film : l'acteur qui joue le rôle de Martin Luther King. Cet acteur n'est malheureusement pas crédible dans ce rôle, en étant ni émouvant ni charismatique (c'est décevant vu l'importance du personnage, et tous les autres acteurs sont géniaux)... Même si Selma retrace un événement important de l'histoire, j'avoue que je rêve de voir un vrai biopic sur Martin Luther King.

Selma


Night Run

Night Run

Synopsis : À Brooklyn, Jimmy Conlon, mafieux et tueur à gages qu'on surnommait autrefois le Fossoyeur, n'est pas au mieux de sa forme. Ami de longue date du caïd Shawn Maguire, Jimmy, qui a aujourd'hui 55 ans, est hanté par ses crimes – et traqué par un inspecteur de police qui, depuis 30 ans, n'a jamais renoncé à l'appréhender. Et ces derniers temps, il semble que le whisky soit le seul réconfort de Jimmy.  Mais lorsqu'il apprend que sa prochaine mission consiste à éliminer Mike, son fils qu'il n'a pas revu depuis des années, Jimmy doit choisir entre la "famille" mafieuse qu'il s'est construite et la vraie famille qu'il a abandonnée il y a bien longtemps. Tandis que Mike est en cavale, Jimmy comprend que pour racheter ses fautes passées, il lui faut sans doute protéger son fils du sort funeste qui l'attend lui-même désormais… Alors qu'il n'est plus en sécurité nulle part, Jimmy ne dispose que d'une seule nuit pour résoudre son conflit de loyautés et s'amender enfin (source : allociné).

Night Run

Night Run est un film d'action bien ficelé, mais il mélange malheureusement trop d'action, au détriment du développement de la trame de fond. Cela nous mène finalement à un scénario qui n'a rien d'original et assez prévisible. Night Run reste tout de même distrayant (en particulier si vous aimez les mélanges de coups de feu et de courses poursuites). Je trouve dommage que Liam Neeson soit cantonné aux films d'action, alors que c'est un bon acteur qui pourrait interpréter d'autres types de rôles...

Night Run


Sea Fog

Sea Fog film coréen

Synopsis : Capitaine d’un bateau de pêche menacé d’être vendu par son propriétaire, Kang décide de racheter lui-même le navire pour sauvegarder son poste et son équipage. Mais la pêche est insuffisante, et l’argent vient à manquer. En désespoir de cause, il accepte de transporter des clandestins venus de Chine. Lors d’une nuit de tempête, tout va basculer et la traversée se transformer en véritable cauchemar… (source : allociné).

Sea Fog film coréen

L'une de mes meilleures amies adore les films coréens et m'a donc convaincue d'aller voir ce thriller coréen. Ce qui est étonnant, c'est que le peu de films coréens qui sortent en France sont toujours des thrillers. Sea Fog a une ambiance très particulière (à la fois très pesante mais tout de même légèrement romantique), voire un peu gênante. Ce film, qui mélange finalement plusieurs genres (un drame social qui tourne au film d'horreur), traite de l'immigration et des clandestins, un thème tristement d'actualité. La fin est assez spéciale, une horreur qui tourne au ridicule. Mention spéciale à tous les acteurs qui sont vraiment bons dans ce contexte assez intense.

Sea Fog film coréen
Sea Fog film coréen


Les Enquêtes du Département V : Profanation

Les Enquêtes du Département V : Profanation

Synopsis : En 1994, un double-meurtre défraye la chronique. Malgré les soupçons qui pèsent sur un groupe de pensionnaires d’un internat, la police classe l’affaire, faute de preuve... Jusqu'à l'intervention, plus de 20 ans après, du Département V : l’inspecteur Carl Mørck, et Assad, son assistant d’origine syrienne, spécialisés dans les crimes non résolus. Ensemble, ils rouvrent l’affaire qui les amène à enquêter sur un des notables les plus puissants du Danemark (source : allociné).

Les Enquêtes du Département V : Profanation

L'ambiance sombre et oppressante de ce film danois (apparemment issu d'une saga) m'a beaucoup rappelé l’ambiance de la saga Millenium. Le film est très distrayant et tous les interprètes sont excellents, néanmoins le scénario n'a rien d'original (même si il reste bien ficelé).

Les Enquêtes du Département V : Profanation
Les Enquêtes du Département V : Profanation


Dark Places

Dark Places poster

Synopsis : 1985. Libby Day a huit ans lorsqu’elle assiste au meurtre de sa mère et de ses sœurs dans la ferme familiale. Son témoignage accablant désigne son frère Ben, alors âgé de seize ans, comme le meurtrier. 30 ans plus tard, un groupe d’enquêteurs amateurs appelé le Kill Club convainc Libby de se replonger dans le souvenir de cette nuit cauchemardesque. De nouvelles vérités vont émerger, remettant en cause son témoignage clé dans la condamnation de son frère (source : allociné).

Dark Places Christina Hendricks

J'ai beaucoup aimé ce thriller qui, en plus de surprendre le spectateur, dépeint avec brio la vie des gens pauvres dans l’Amérique profonde. L'aller - retour entre la situation présente et les flash back des années 80 (pour essayer de mieux comprendre ce qui est vraiment arrivé à la famille Day) est vraiment réussi, ce qui conduit à une intrigue bien ficelée, pas mal de rebondissements, et à une fin à laquelle on ne s'attend pas. Charlize Theron joue un rôle à contre-emploi dans ce film, mais je ne l'ai pas trouvée très crédible. Par contre, j'ai été bluffée par la prestation de Christina Hendricks (dont le côté femme fatale est très accentué dans la série Mad Men), qui joue le rôle d'une mère de famille aimante et désespérée.

Dark Places Chloë Grace Moretz
Dark Places Charlize Theron

Bonne journée !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire