juillet 21, 2014

Carnet de Route : Parc National de Glenveagh (Irlande)

Après être revenus en République d'Irlande, nous sommes partis à la découverte du comté de Donegal. Le Donegal est resté extrêmement secret et sauvage, bien plus que le Connemara. Les Irlandais le considèrent comme le plus beau comté d'Irlande car il offre une grande diversité de paysages.

Nous avons commencé par visiter le Parc National de Glenveagh, situé au cœur des montagnes et vallées du comté de Donegal, qui fait partie des 6 parcs nationaux existants en Irlande.



Ce parc national a tout une histoire... Tout commence avec un homme : John George Adair, un riche propriétaire irlando-écossais, qui au fil des années (de 1857 à 1859), fait l’acquisition progressive d’innombrables parcelles du comté de Donegal. Ces terrains sauvages sont alors pour lui un magnifique terrain de jeu où il s’adonne aux plaisirs de la chasse et des promenades. Charmé par l’endroit, il décide en 1867 de bâtir un château au cœur même de son domaine. La construction s’achève en 1873, et il décide de s’y installer avec sa femme Cornelia Wadsworth Ritchie, une riche américaine. Ils y vécurent paisiblement jusqu’à la mort de John George Adair (en 1885). Suite au décès de son mari, Cornelia Wadsworth Ritchie décide d’entreprendre de nombreux travaux d’amélioration du château et des jardins, puis commence à introduire de nombreux cerfs rouges au sein du domaine pour organiser d’énormes parties de chasse. En 1921, Cornelia Wadsworth Ritchie décède, laissant le château inhabité jusqu’en 1929, où il est racheté par Arthur Kingsley Porter, un professeur venu d’Havard pour étudier la culture irlandaise et l’archéologie. Cet homme disparait cependant mystérieusement 4 ans plus tard au cours de la visite de l’île d’Inishbofin. Le château et son domaine sont alors rachetés en1937 par Henry McIlhenny, un irlando-américain souhaitant redécouvrir ses racines. Celui-ci restaure le château, préservant le reste du domaine, ainsi que sa faune et sa flore. C’est en 1975 qu’il vend le domaine et le château à l’Etat irlandais, qui décide d’ouvrir en 1984 un parc national connu sous le nom de Parc National de Glenveagh (Glenveagh National Park).


Comme tout parc national, l’entrée à Glenveagh est gratuite, et met à votre disposition plus de 11 000 hectares de montagnes, forêts et lacs de toute beauté. Cerné par une grande chaîne de montagnes (les Derryveagh Mountains), le parc de Glenveagh se constitue d’un lac gigantesque (le Lough Veagh), qui serpente entre de nombreuses prairies, marécages et forêts profondes. Le château de Glenveagh est également entièrement visitable, ainsi que ses jardins. Je regrette vraiment que la visite du château n'était pas comprise dans notre visite... mais nous avons tout de même pu visiter les jardins et admirer le paysage : les montagnes, les lacs, les nombreuses plantes et fleurs, le contraste des couleurs... C'était à couper le souffle !


Il est vraiment difficile de décrire avec des mots la beauté de ce parc national (et même de tout le comté du Donegal).... Les photos parlent d'elles même... Sachez qu'il y a de nombreuses randonnées à faire dans le parc de Glenveagh, et que vous pouvez y rester des heures...

Certaines informations sont tirées de Guide Irlande

1 commentaire: